Créations

Retour

Les larmes de Bristlecone

Conférence spectacle

Cille Lansade

 

Création le 7 février 2013 à La Ferme du Buisson 
 

En 1935, le neuro-physicien américain André Bristlecone défendait l’idée que “sans réaction physique, il n’y a pas d’émotion”. Lors de ses conférences, il invitait le public à pleurer en pratiquant un ensemble d’exercices physiques et mécaniques. Il démontrait que, dans la personne qui pleure, on peut distinguer des schémas, comme si l’émotion laissait des traces dans le corps d’un sujet.

Aujourd’hui, Jean-benoît Mollet, artiste de cirque et comédien, va tenter de reproduire l’une de ces expériences. Il va utiliser une des machines fabriquée par Bristlecone et destinée à réaliser des cartes biométriques émotives pour pénétrer dans le subconscient de volontaires et mesurer l’amplitude de l’irrésistible besoin de pleurer. Dans cette mise en pratique particulièrement physique et acrobatique, il va aussi puiser dans les domaines de la poésie, de la fiction et des représentations cinématiques pour interroger notre rapport à l’émotion aujourd’hui.

Autour de l’artiste performeuse Cille Lansade, les compagnies Anomalie (fr) et  Dorina Fauer (be) se réunissent pour la première fois à la recherche d’un théâtre scientifique, physique et fantastique. 
 
 

La Presse en parle

Côté en dehors des clous, il ne faut pas râter Les larmes de Bristlecone (...). Mollet est le genre d’artiste qui affectionne le one-man show et en fait des tonnes avec un public qui trouve que ce n’est jamais assez. Libération

Si, dans sa forme, la proposition se révèle iconoclaste, philosophiquement, elle repose sur des fondations solides. Ces larmes n’ont rien d’amer, elles renouent au contraire, avec l’animisme spinoziste qui se refusait à envisager la moindre séparation entre le corps et l’esprit. Le spectateur est donc invité à traverser le miroir. Stradda

L’interprète investit la danse, la performance, le cinéma, le comique de répétition et ouvre le champ de tous les possibles. Quand on connaît la fin, tout devient plus jouissif. Ventilo


Conception et mise en scène
: Cille Lansade
Avec : Jean-Benoît Mollet, Olivier Gauducheau
Dramaturgie : Delphine Lanson 
Collaboration artistique et décors sonores : Pierre-Yves De Jonge
Participation artistique :  Mille Lundt
Scénographie : Loïc Thiénot 
Création lumière :  Anne Vaglio 
Régie lumière : Greg Vanheulle
Régie générale et construction décors : Olivier Gauducheau 
Régie lumière : Jérémie Alexandre
Construction décors : Mathieu Delangle
Assistante costumes : Ophélie Koch
Remerciements : Lucie robert, Anne Routin, Zhana Ivanova et DasArts-Amsterdam


Production
: Anomalie
Coproduction : Cie Dorina Fauer
Coproduction et résidence : Furies - Châlon en Champagne / Culture Commune - Scène nationale du Bassin minier du Pas de Calais / La Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne la Vallée / Chateauvallon - Centre national de création et de diffusion culturelles 

Avec le soutien
 du château de Monthelon et du Théâtre d’Auxerre
Cette oeuvre a bénéficié de l’aide à la production du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et de l’Aide à la diffusion de la Mairie de Paris.

Tournée et résidences

27/03/2014 - Le Théâtre, Scène conventionnée d’Auxerre
19,20,21/03/2014 - Festival (des)illusions, Le Monfort, Paris
15/03/2014 - Centre culturel Jacques Franck, Bruxelles
20/02/2014 - Culture Commune, Loos-en-Gohelle
27/02/2014 - Atelier culture La Piscine, Dunkerque
6/06/2013 - Festival Furies
7,8 et 9/02/2013 - Création à la Ferme du Buisson - Noisiel
15 et 16/02/2013 - Festival Cirque en corps - Marseille Provence 2013
31/01 et 1/02/2013 - Avant-premières à L’entre-Sort de Furies- Châlons-en-Champagne

Forme courte et légère
Présentation et démonstration des théories d’André Bristlecone.
Destinée à être présentée hors les murs, en amont du spectacle.
2 au 8/03/2013 : Résidence et présentations à Culture Commune
9/03/2013 : Centre Culturel Jacques Franck - Bruxelles 

Retour