Actu

Retour

Dans le ventre de la Ballerine - La Presse en parle !

Publié le 26 juin 2017

Notre série au Théâtre Monfort s'achève après une série de 10 représentations en crescendo ! 
Fort de ce travail, du retour public et presse, "Dans le ventre de la Ballerine" s'envole désormais pour sa vie sur les routes. 

Retrouvez ici un florilège des articles de presse sur le spectacle : 


«  Que se passe-t-il dans notre corps quand on boit un verre d’eau, quand on avale de travers, quand on tombe amoureux ? Prise au hasard dans le public, une spectatrice est conviée à un voyage onirique dans l’organisme. Voici la salle transformée en cerveau, en entrailles avec globules, ovules et testicules, que s’amusent à jouer les acrobates, danseurs et techniciens de cette Compagnie Anomalie, troupe inclassable qui mène ici un drôle de cirque… » - Le Canard Enchaîné

« A la manière de «Il était une fois la vie» mais en plus barré, les circassiens timbrés d’Anomalie &... vont croiser des anticorps et des synapses. Un voyage en terre inconnue à la fois loufoque et poétique déployé dans une scénographie sens dessus dessous. Lâchez prise et sortez vos lampes frontales… Une immense vague de tendresse pour clore un spectacle fou et osé. » - Time Out

«  C'est parti pour un voyage initiatique et d'introspection qui ne sera pas de tout repos. Il y a quelque chose de ludique dans cette performance délirante, qui se veut aussi une étude du corps humain. Entre rire et fascination, notre coeur balance. Bref, un spectacle hybride qui rentre définitivement au panthéon des ovnis scéniques. » - Les5Pièces.com

«  C’est un spectacle riche de retournements et de trouvailles et qui ne se raconte pas: il faut le voir, en faire l’expérience car il fait aussi bien appel aux sens qu’à l’imaginaire. Le corps et l’esprit, le désir et la réflexion, sont les deux pôles que la compagnie souhaitait aborder dans ce spectacle. La mise en abyme est des plus réussie. […] il est à parier que "Dans le ventre de la ballerine" rentrera dans les annales ! » - vivantmag.over-blog.com  

«  Les interprètes de Dans le Ventre de la Ballerine sont autant danseurs qu’acrobates ou comédiens, voire même bruiteurs en direct. Ils utilisent la parfaite maîtrise qu’ils ont de leurs propres corps pour nous entraîner dans une féérie post-moderne ou toutes ces disciplines se mêlent. Non contents de ce mélange, le spectacle intègre à part entière les sept techniciens qui les accompagnent. Le déferlement technique qui est donné à voir se marie parfaitement avec les performances des interprètes. D’une beauté époustouflante, les différents effets lumineux, scéniques ou sonores renforcent l’immersion du spectateur, qui devient finalement absolue. Les huit personnes présentes sur scène jouent avec tous les instruments de technique, les murs, les installations du théâtre, en bref, avec le théâtre lui-même. Et par delà le côté concret, ils jonglent avec les émotions, se laissant tous les droits d’être drôles, sérieux, impressionnants, touchants, ou juste beaux.
Bien que toute cette abondance de performances et de technique pourrait laisser à penser qu’elle étouffe la parole portée par cette création, la dramaturgie est d’une clarté totale, lie tout de façon fluide, et ils ne s’écartent jamais de leur propos. L’évolution est évidente, mais imprévisible. On ne peut pas se perdre, hormis en soi-même. Le « Γνώθι Σεαυτόν » (Gnothi Seauton), “connais- toi toi-même”, inscrit sur le temple de Delphes, prend avec eux tout son sens.
La fin d’un spectacle constitue souvent son apogée. Ce qui est bien avec un spectacle qui commence par la fin, c’est qu’il y reste tout le long. Si vous n’êtes pas médecin, et puis même si vous l’étiez, une expérience à vivre sans tarder. » - Théâtreactu.com

Retour